02 novembre 2014

La buée . . .

Il y avait bien longtemps que je souhaitais faire un billet sur ce sujet mais je remettais toujours à plus tard, et puis comme je n’ai toujours pas beaucoup de choses à vous montrer, c’est le moment où jamais !

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

J’ai depuis longtemps une véritable passion pour les lavoirs, et je me suis intéressée à la façon dont on lavait le linge autrefois !

La grande buée, ou grande lessive, était autrefois pratiquée par les lavandières, blanchisseuses, bugadières ou buandières . . . Elle avait lieu une fois l’an après les fêtes de Pâques, parfois 2, et même 3 au 19 ème siècle . Elle pouvaient durer jusqu’à une semaine suivant la quantité de linge, au château on pouvait compter jusqu’à 50 draps, autant de chemises et des dizaines de torchons et de mouchoirs ! A côté il y avait les petites buées, plus modestes mais tout aussi compliquées !

Carte-postale-ancienne-781-Les-lavandieres-du-Lot

 

Elle se déroulait sur 3 jours, selon un rite immuable :
- Le premier jour le linge était trié, d’un côté le linge blanc et de l’autre les lainages et le linge fin, puis déposé dans un cuveau, recouvert d’eau froide, et mis à tremper toute une nuit pour éliminer les premières taches.

cuvier

 

- Le lendemain l’eau était vidée et le linge recouvert d’une toile de chanvre ( le charrier ) sur laquelle on étalait 10 à 15 cm de cendre de bois qui jouait le rôle d’agent nettoyant . Pendant ce temps on faisait chauffer une grande quantité d’eau que l’on versait sur le linge . L’eau était récupérée à la base dans un seau, remise à chauffer, et à nouveau versée sur le linge, et ainsi de suite pendant une quinzaine d'heures !

la_lessive_a_la_buee_en Berry

 

- Le troisième jour, c’était le rinçage ! Le linge était mis dans des baquets en bois ou des paniers posés dans une brouette, et emmené au bord d’un ruisseau, d’une rivière, d’une mare ou d’une fontaine, les lavoirs n’arrivant qu’au milieu du 19ème siècle ! Là le linge était savonné, frotté, frappé au battoir, puis rincé à plusieurs reprises, et enfin essoré .

&& Poul Fétan (2)

( village de Poul Fétan dans le Morbihan )

Divers objets étaient utilisés par les lavandières : brosse de chiendent, pain de savon, carrosse ( boite en bois garnie de paille ou d’un coussin pour se mettre à genoux ), planche à laver, battoir . . .

utilisés

 

Certains carrosses faisaient aussi office de planche à laver, et on trouve des battoirs ornés, probablement offerts en cadeau de mariage . . .

planche

 

_0001787

 

Quand tout était terminé le linge était alors ramené au foyer pour y être séché sur des cordelettes, des tréteaux, ou à même l’herbe des près !

HelenPatersonAllingham(DryingClothes)Collect°PrivéeDésiré-FrançoisLaugée1883(Le- linge-de-la-ferme)Collect°Particulière

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour les lavandières les journées étaient longues et épuisantes surtout pour les professionnelles qui travaillaient parfois plus de 15 heures . . . tant qu’il faisait jour en fait ! L’eau bouillante brulait leurs mains . . . l’eau froide les gerçait ! Elles mourraient en général assez jeunes, épuisées par l’effort, les rhumatismes, souffrant parfois de pleurésie, ou rongées par l’alcool ! 

Mais dans ces espaces de vie réservés aux femmes, les langues étaient aussi vives que les battoirs ! C’était un lieu de rencontre et de communication, les échanges pouvaient y être agréables autant qu’acides, voire féroces ! Pourtant ce lieu reste joyeux, on y plaisante, raconte des histoires, annonce les nouvelles, rit et chante ! Dans les cafés les hommes nommaient ces endroits où on lavait le linge : l’hôtel des bavardes, le moulin à paroles, la chambre des députés, et prétendaient “ qu’on y blanchit mal le linge mais qu’on y salit bien les gens “ !!!

lavandieres_jos

lavandieres4

 

Le lavage en rivière ou ruisseau va disparaitre au milieu du 19 ème siècle avec une prise conscience des exigences de salubrité publique et d’hygiène élémentaire . En 1851 il est voté un crédit destiné à la construction de lavoirs publics . . . mais ça c’est une autre histoire que je vous raconterai une prochaine fois !!!

Breteau (1)

( lavoir de Breteau dans le Loiret )

Et bien voila, j’espère que ce billet un peu différent vous aura plu ! Moi en tous cas j’ai pris beaucoup de plaisir à l’écrire, et j’ai appris plein de choses dont ma grand-mère m’avait pourtant parlé quand j’étais petite ! Mais je n’avais retenu que la cendre . . . quand on a 7-8 ans on a du mal à imaginer qu’un truc gris mélangé à de l’eau puisse rendre le linge plus propre !!! La majorité des photos a été prise sur le net, seules deux sont à moi, celle de la lavandière de Poul Fétan, et du lavoir de Breteau !

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Avant de vous quitter une petite annonce : l’adorable Solène du très joli blog "Mignonne allons voir . . .“ fête son 5 ème anniblog, courrez-y vite afin, comme moi, de participer au tirage au sort !!!

99461707

( photo prise sur le blog de Solène )

Posté par CathyRose à 22:30 - Commentaires [94] - Permalien [#]
Tags :