Ça faisait un moment qu’avec Maryse L’Espigaou nous parlions de faire un billet où nous réunirions nos passions … l’écriture pour elle et la photo pour moi . Et bien voila c’est chose faite , je lui ai envoyé une quinzaine de photos , à charge pour elle d’écrire l’histoire qui allait avec ! A la base Maryse s’est inspirée d’une histoire vraie , en voulant élargir une route entre Lambesc et Pélissane des ouvriers sont tombés sur les vestiges d’un village , il a donc fallu dévier du trajet initial . Cette histoire est une pure fiction , elle pourrait se passer n’importe où ailleurs , et les vestiges ne peuvent bien sûr pas dans la réalité être un village entier comme dans l’histoire , …

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Ce village était en pleine expansion , l'accès y était assez difficile par une route étroite qui devenait dangereuse avec le nombre de véhicules qui y circulent toujours croissant pour rejoindre la grande ville à quelques kilomètres .

Le maire décida donc d'entreprendre des travaux pour rendre l'accès plus facile . Il contacta plusieurs mécènes pour une aide financière car la mairie n'était pas très riche . Puis vinrent les géomètres , les conseillers , etc … Pour pouvoir agrandir cette route il fallait acheter des terrains agricoles et quelques fermes . Les discussions furent longues , il fallait convaincre les résidents à vendre pour le prix offert par la mairie . Les pourparlers durèrent plus d'une année .

Enfin les travaux purent commencer. Ce fut un grand chantier, des pelleteuses , des grues et toutes sortes d'engins arrivèrent . Ils ne ressemblaient en rien aux engins agricoles que la population était habituée à voir circuler chez eux . Après un mois de labeur à force de creuser un ouvrier fit appel à l'ingénieur chargé des travaux . Il avait vu , pas vraiment vu , juste aperçu quelques chose d'inhabituel. L'ingénieur est venu rapidement,

il connaissait bien son ouvrier et savait qu'il ne l'aurait pas dérangé pour rien .
Arrivé sur le terrain , il comprit et fit arrêter immédiatement les travaux . Il appela à son tour le maire . Effectivement ça posait un problème , ce qu'on apercevait semblait des vestiges très anciens .

Le Maire se souvenait avoir vu dans les archives de la mairie que dans le temps , vers le moyen âge , il y avait eu un tremblement de terre et que tout une ville avait disparu , ensevelie . Par précaution on fit appel à des experts, des archéologues … Les fouilles minutieuses commencèrent, plus question de pelleteuses ou autre engins . Il fallait déblayer pratiquement à mains nues , prudemment, doucement, afin de ne rien abîmer de ce qui pouvait être sauvé .

Des journalistes régionaux avertis par on ne sait qui arrivèrent sur les lieux ; beaucoup de curieux arrivèrent aussi . Les articles régionaux furent repris par ceux de la capitale qui ont attiré encore plus de monde . On n’avait jamais vu ça dans ce petit village tranquille .

Les commerçants commençaient à doubler leur chiffre d'affaire , quelques petits restaurants ouvrirent leurs portes avec une nourriture saine du terroir toute simple , une nourriture de la campagne avec les légumes de saison frais ramassés et quelques champignons dont la colline les pourvoyait. Des particuliers à la demande du maire louèrent leurs chambres inoccupées aux visiteurs . Bref toute la ville bénéficiait de ce nouvel essor. On ouvrit même des hôtels de fortune puis de belles auberges . La renommée du village ne tarda pas à se répandre .

Les fouilles avançaient, c'était incroyable tout était intact, les maisons …

                                                       Les Tours de Merle (24)


île de Fédrin (3)

 

 

 

 

 

 

 

 


Les outils de cette époque …

Soeuvres (36)

 

Le lavoir municipal …


Saint Père 1


Le puits …


Bieuzy (Morbihan) (4)


Deux fours à pain , l’un à l’entrée et l’autre à la sortie du village …


cats


Le tombereau près de l’atelier du charpentier , prêt à être chargé …


Fermes du Moyen-Âge (20)


Le moulin bâti sur un tertre ….


&& moulin de Coulx (2)


Et légèrement en retrait l’église …


&& Enchanet (4)


 

Tout était intact, bien qu'ayant besoin de quelques petites restaurations par des mains expertes pour que l'on puisse les montrer de la plus belle façon . On avait l'impression de voir un film sur lequel on aurait appuyé sur le bouton "arrêt sur image", tout était figé dans l'attente que l'on clique sur "départ" pour reprendre vie et s'animer.

Puis dans un coffre on découvrit une liasse de parchemin dont l'écriture était inconnue . On fit appel à des scientifiques pour décoder ces écrits dont la langue n'avait plus cours . Après plusieurs mois d'études ils pensèrent que ça ressemblait bien à du "félibre", on fit donc appel au président de l'association des défenseurs de la langue de Mistral . Le président accourut, il arriva le lendemain car il habitait près d'Apt, craignant tout de même à une farce .

Après les présentations d'usage on le reçut à la mairie . Il prit les manuscrits en tremblant et tout à coup il devint très pâle , il était tellement ému qu'il ne put retenir ses larmes . C'était en effet l'ancêtre de cette langue si chère à Mistral .

Il résuma pour l'assemblée succinctement ce qu'il venait de lire , promettant de tout traduire dès le lendemain lorsqu'il serait revenu de ses émotions . C'était le journal d'un jeune homme qui était séminariste , qui savait donc écrire et s'exprimer dans le patois de sa région . Il racontait la vie de sa famille ,  il vivait seul avec sa mère , son père était parti en tête de son armée combattre les Maures et on ne l'avait plus vu depuis des décennies seulement une fois par an un mot porté par un valet. A la fin des écrits il y avait quelques dessins .

Les écrits s'arrêtaient la veille du séisme . Le jeune homme faisait donc ses études au séminaire , à cette époque les études se faisaient uniquement dans un séminaire et étaient réservées aux familles bourgeoises . Lorsque les études étaient terminées ont pouvait être prêtre , notaire , gradé dans l'armée de sa Majesté ou receveur de la dîme (équivalent des percepteurs actuels) , des métiers où il fallait savoir lire , écrire et compter.

Le jeune homme s'appelait Henry et vivait avec sa Maman Isadora . Il se destinait aux lettres , il aimait écrire des poèmes en vers ou en prose et avait commencé quelques nouvelles et même un début de roman . Ses poèmes d'amour faisait bien comprendre qu'il souffrait d'un amour impossible …  En effet il avait aperçu une jolie jeune fille du peuple …


Les Tours de Merle (23)


qui allait rejoindre sa maman qui lavait son linge à la rivière …


Poul Fétan (6)


 Une telle mésalliance était impossible et la jeune fille était farouche , difficile de l'approcher. Il était certes , bien que jeune , déjà un très bel homme …

Malheureusement nous n'en saurons pas plus car le lendemain avait lieu le terrible tremblement de terre , on ne sait même pas si le jeune homme était au village ou au séminaire où il aurait peut être été épargné .

Le village bénéficiera longtemps encore de sa renommée et se développera d'une belle façon , bien que certains regretteront la quiétude d'avant…

Maryse et Cathy


Je sais je ne vous ai pas habitués à autant de lecture moi qui essaie toujours d’être succincte , j’espère que je n’aurai pas perdu trop de monde en route !!!

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Allez , comme promis la semaine dernière , quelques bricoles trouvées chez ma belle-maman , tout ne me plaît pas forcément mais monsieur est un peu plus sentimental qu’il n’y paraît , je n’ai pas osé refuser certaines choses …! Winking smile Bon je vous passe les livres , timbres , et autres cartes postales …


récupéré 1

Un service à café d’un style que je n’affectionne plus particulièrement , mais il fallait “ qu’il reste dans la famille “, et comme les cinq autres n’en voulaient pas … ben je l’ai pris ! De jolis mouchoirs brodés , 3 beaux carafons , et une superbe pince à sucre .

détails mouchoirs

Détails des mouchoirs , celui d’en haut est à l’envers mais je n’ai pas eu le courage de refaire la photo , je me suis aperçue en la visionnant qu’il est écrit “ souvenir de 1ère communion “.


récupéré 2

Une petite table marquetée qu’il faut remettre d’aplomb , et mes deux coups de cœur, cette chaise pot pour laquelle je vais faire un petit coussin et qui ira dans ma cuisine , et cette jolie chaise cannée .

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Voila , il me reste à vous expliquer le pourquoi d’un nouveau petit logo dans la colonne de gauche de mon blog . J’ai été contactée par l’adorable Charlotte qui travaille pour Lionshome et qui m’a proposé un partenariat , j’installe leur logo et mon blog est référencé sur leur site . Voila comment ils se définissent :

Sur lionshome.fr, vous pouvez trouver de manière simple de nouvelles idées pour aménager votre foyer, des sources d’inspiration pour votre jardin, du DIY and bien plus encore !

On peut trouver plein d’idées déco , cuisine et jardin , un catalogue d’objets déco ou utiles , et une sélection de blogs … dont le mien !

Sans titre 1

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Et puis un immense COCORICO pour nos handlalleurs qui accrochent une sixième médaille à leur maillot , ils nous ont fait vibrer , et de la plus jolie façon qui soit !

 

Sans titre 1

 

Voila , je pense que j’ai été suffisamment longue comme ça , je vous retrouve dimanche prochain non sans vous avoir souhaité une …

Excellente semaine !