17-Tante Arie

Au Pays de Montbéliard, la tradition de Noël est liée au personnage de Tante Arié depuis des temps fort anciens. On dit qu’il s’agit d’une bonne fée protectrice de la région vivant dans une grotte du Lomont dans le Jura tout proche. La légende raconte qu’elle écoute les rêves des enfants portés par le vent en collant l’oreille à la paroi de sa grotte. Vêtue en paysanne, Tante Arié sillonne le Pays de Montbéliard (et certaines contrées du Jura suisse voisin) la nuit de Noël pour distribuer cadeaux et friandises. Pour cela, elle est assistée de sa fidèle bourrique, Marion. À chaque enfant sage, elle distribue oranges, biscuits, gateaux et marrons. Les plus vilains reçoivent un bonnet d’âne. Mais, contrairement au Père Noël ou à Saint-Nicolas, elle ne s’arrête pas là. Les parents peuvent, eux aussi, en prendre pour leur grade ! Lors de sa visite, elle a son mot à dire sur la propreté de la maison. Elle vérifie la cuisine, le mobilier, les rangements et gratifie les ménages laborieux, économes et charitables. Une vraie fée du logis qui sait récompenser les familles les plus méritantes d’une pièce d’or. Avant son départ, les enfants doivent avoir pensé à offrir une carotte ou une pomme à l’ânesse.

IMG17