1411209769-fut

Hé oui déjà, et après ce mois de mai pourri on fonde tous nos espoirs sur lui … en espérant qu’il ne nous déçoive pas ! Du latin Junius ce nom aurait été donné au sixième mois, selon Ovide, en l’honneur de la déesse Junon. Juin mois de l’Euro de foot, des cerises, de la fête des papas, des foins, de l’été, de la fête de la musique, et des feux de la Saint-Jean, pas d’anniversaires chez nous.


mois de juin


Mais retournons en mai, pour ce mois Lylou nous avait laissé carte blanche. Enfin pas tout à fait … puisque c’est le mois de son anniversaire nous avions bien carte blanche, à condition de faire une mise en scène, ou toute autre chose, sur un thème qu’elle aime … et elle aime beaucoup de choses ! Personnellement j’ai choisi la danse, ainsi que le thé et les macarons, des thèmes qu’elle affectionne beaucoup.


Lylou 1
Lylou 2


Ce dernier dimanche de mai fut l’occasion de nous réunir en famille pour fêter l’anniversaire de Guillaume avec 5 semaines de retard, la fête des mères pile le jour, et la fêtes des pères avec 3 semaines d’avance. On fait comme on peut avec un fils qui travaille un week-end sur deux, et l’autre de temps en temps. Pour l’occasion, et comme il faisait beau, nous avions invité tout le monde au restaurant, le plus heureux étant probablement Guillaume à qui ça avait beaucoup manqué. Repas créole pour tout le monde …


apéro
repas


Et ma petite famille m’a “ pourrie gâtée “, jugez plutôt …
( L’aquarelle j’avoue que c’est moi qui l’ai choisie. )


tableau
cadeaux


Et puisque j’en suis à parler des choses reçues, vous nous avez encore gâtés Guillaume et moi ! MERCI à Brigitte, Chantal, Florence ( que j’ai vue en Touraine ), Lavandine, Mireille, et Violette.


reçu copinautes

Et je ne vous remercierai jamais assez pour le bonheur que vous donnez à Guillaume ! Il est tellement heureux à chaque fois que je lui dis qu’il a du courrier, et c’est maintenant lui qui réclame pour que je le prenne en photo avec sa carte ! J’essaie de vous remercier à chaque fois de cette façon.

aaa


Pas grand chose en cuisine cette semaine, enfin je vous rassure … on a mangé ! Winking smile Mais rien qui mérite vraiment d’être montré, des choses basiques. Le premier barbecue de la saison, et des madeleines aux fraises, recette à me demander si elle vous intéresse, mais vous en trouverez sur le net …


salé-sucré

mon petit jardin


Et au jardin me direz-vous …? Et bien silence … ça pousse !!! La pluie et le froid des dernières semaines on laissé place à la chaleur, preuve à l’appui aujourd’hui 31 mai en début d’après-midi …


température

Le fuchsia, mes 3 rosiers ( Brocéliande, Pierre de Ronsard et Line Renaud ), le jasmin, le delphinium commencent à fleurir. Les fraises n’ont plus qu’à rougir, et les “oranges” sont mûres … mais immangeables !


mon petit jardin


Et pour terminer une lecture !

lecture

Les yeux de Sophie
Jojo MOYES

Saint-Péronne, 1916. Sophie Lefèvre doit prendre soin de sa famille alors qu'Édouard, son mari, part pour le front. Quand la ville tombe entre les mains de l’armée allemande Sophie est contrainte de faire le service tous les soirs à l’hôtel où réside la Wehrmacht. À l’instant où le nouveau commandant découvre le portrait qu’Édouard a fait de sa femme, cette image l’obsède. Une dangereuse obsession qui menace la réputation, la famille et la vie de Sophie, et va la conduire à prendre une terrible décision.
Un siècle plus tard, à Londres, Liv Halston reçoit ce portrait en cadeau de la part de son mari avant de recueillir son dernier soupir. Sa vie est bouleversée de plus belle lorsqu’une rencontre fortuite lui permet de découvrir la véritable histoire de ce tableau.

Encore et toujours une, ou plutôt des, histoires de femmes. Deux jolis portraits de femmes à deux époques différentes, femmes dont les destins sont liés par un tableau. Sophie et sa sœur doivent nourrir les soldats allemands, c’est mal vu de leurs concitoyens, mais ont-elles vraiment le choix …? Bien qu’étant dans des camps opposés l’art va “rapprocher“ Sophie et le commandant allemand, obsédé par le tableau. Quand elle découvre que son mari est prisonnier Sophie est prête à toutes les concessions … En 2006 Liz vient de perdre son mari, et possède le fameux tableau qu’il lui a offert lors de leur voyage de noces en Espagne. Mais les héritiers d’Édouard, mari de Sophie, veulent le récupérer. Plusieurs thèmes sont abordés dans ce livre, l’occupation allemande dans le nord de la France lors de la première guerre mondiale, les restrictions alimentaires, les arrestations ( voire pire ), les spoliations d’œuvres d’art par les allemands, et il y est bien sûr question d’amour, surtout celui de Sophie envers Édouard, d’ailleurs je me suis beaucoup plus attachée à elle qu’à Liz. On rit aussi dans ce livre, et heureusement. Bref encore une lecture que je vous recommande !


regard11-2
( photo du net )


bouquet
Mon bouquet sera cette fois composé de deux roses
rouges, roses offertes par des commerçants pour la fête
des mères. Je les offre à mon tour à mes deux nouvelles
abonnées d’avril ainsi qu’à vous toutes et tous ( hé oui,
j’ai 2 ou 3 hommes qui passent par ici ! Winking smile ) pour
vous remercier de votre fidélité, votre gentillesse, vos commentaires, vos petits mots en privé … qui sont
toujours pour moi un vrai bonheur à lire. On a beau dire
mais il n’y a pas que du mauvais dans le virtuel , il faut
juste savoir l’utiliser à bon escient. !

&&&&&&&&&&&&&&&

 

Bon mois de juin à toutes et tous !


1411209769-fut