18 décembre 2021

J - 7

 

fe0c5e528331d47676616d44fd7bb8f
( image du net )

 
Voici Noël

 Voici la neige et la nuit bleue, 
voici le givre en sucre fin, 
voici la maison et le feu, 
voici Noël vêtu de lin . 

 Les oiseaux se taisent, ce soir. 
Les lilas ont fermé les yeux. 
Les chênes tendent leurs bras noirs 
vers les chemins mystérieux. 

 Voici les pauvres malheureux, 
voici la plaine de la bise 
dans les fentes et dans les creux, 
voici les vergers sans cerises. 

 Un jour, renaîtront les grands lis, 
le parfum des profondes roses, 
et l’hirondelle, je suppose, 
reviendra frôler les iris. 

 Voici Noël, voici les vœux , 
Voici les braises sous la cendre, 
voici les bottes de sept lieues 
pour aller jusqu'à l’avril tendre. 

 Et voici le pas d’une mère 
qui marche vers la cheminée 
pour ranimer les braises claires, 
et voici le chant d’une mère 
qui berce un enfant nouveau-né. 

 Pierre Gamarra

 

18

De maison en maison, et de cœur à cœur,
d'un endroit à l'autre, la chaleur et la joie de
Noël nous rapprochent les uns des autres.
Emily Matthews

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [36] - Permalien [#]
Tags : , ,


17 décembre 2021

J - 8

 

17-Christkindel
( image du net )

 
Christkindel

Son origine est à rechercher dans la réforme protestante. À la fin du XVIème siècle Luther veut remplacer Saint Nicolas dont il trouve la célébration trop païenne, par le Christkindel, personnage qui doit rappeler le don de Dieu fait aux hommes. C’est sans doute la figure la plus énigmatique de tous les personnages qui peuplent la période de Noël. Très attendu dans les maisonnées alsaciennes il y a encore à peine 50 ans, il est aujourd'hui inconnu de la plupart des enfants. À partir du XIXème siècle le Christkindel est représenté sous les traits d’une jeune fille voilée, toute de blanc vêtue, parée d’une couronne dorée faite de branches de sapin et ornée de 4 bougies et tenant en main un bâton avec une étoile. Elle venait s’approvisionner en présents (des bredele et des mandarines) à l’intention des enfants sages. À ses côtés le redoutable Hans Trapp continue à jouer le rôle du Père Fouettard. Si sa description vous rappelle quelqu'un ... rien d'étonnant ! Il se pourrait que ce soit une déformation de Sainte-Lucie, à moins que ça ne soit une fée germanique, Lichterfee (fée de lumière) ... Sur certaines gravures ça n'est pas une jeune fille mais le petit Jésus, sur d'autres c'est un ange ...

17

 Noël est un jour de sens et de traditions,
une journée spéciale passée dans le cercle
chaleureux de la famille et des amis.
Margaret Thatcher

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 décembre 2021

J - 9

 

IMGP2118
( photo personnelle )

 

Walnussbredele ( sablés aux noix )


Ingrédients : 350 gr de farine - 100 gr de sucre - 250 gr de beurre mou - 125 gr de noix moulues - 1 c. à café d'épices à pain d'épices - 150 gr de chocolat noir de couverture

Mélanger la farine, le sucre, les noix et les épices, puis ajouter le beurre. La pâte est assez "friable", c'est normal. Prélever de petites quantités de pâte et former des boulettes de la taille d’une petite noix ( 12g par boulette environ ). Les disposer sur une plaque garnie d'un papier cuisson, et écraser les boulettes à l’aide d’un fourchette pour donner une forme ronde ou ovale aux biscuits. Enfourner 18 mn environ à 180°, les biscuits doivent à peine colorer. Lorsque les biscuits ont refroidi, les tremper partiellement dans le chocolat fondu au bain marie ( pour moi au four micro-ondes, et j'ai ajouté un peu de beurre sinon c'était trop épais ).
( les recettes sont à retrouver dans la rubrique Pages, Recettes bredele et biscuits )

 

16

Quand on a bonne conscience
c'est Noël en permanence.
Benjamin Franklin

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [38] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 décembre 2021

J - 10

 

15-sapin suspendu (3)

( photo du net )

Le sapin suspendu

Les sapins de Noël étaient autrefois ornés d’hosties et de pommes rouges ( symbolisant le pêché originel ). Mais n’était pas, comme aujourd’hui, posé au sol, il était suspendu par sa branche sommitale dans la pièce à vivre de la maison, sage précaution pour protéger ses décorations de l’appétit des rongeurs ! La plus ancienne représentation que l’on connaisse d’un tel sapin suspendu est une gravure du Strasbourgeois Benjamin Zix. Au XVIIIème siècle apparaissent sur les sapins des noix dorées, des petits pains d’épice, des springerle (petits gâteaux moulés que l’on doit faire sauter pour les sortir du moule). Au XIXème siècle les gâteaux se parent de décors en sucre, d’images imprimées. Et le sapin reprend pied sur terre : sur une gravure datée de 1840 on voit un sapin qui n’est plus suspendu, mais disposé sur un meuble, entouré d’une petite palissade. "Il devient celui des enfants car à l’Épiphanie ils ont le droit de le secouer pour manger les friandises qui y étaient accrochées".
( source L'ALSACE )
 

15-sapin suspendu (4)

15

 Les cadeaux en temps et en amour
sont sûrement les ingrédients de base
d'un Noël vraiment joyeux.
Peg Bracken

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 décembre 2021

J - 11

 

14-los Villancicos

 Les villancicos ( Espagne )

Les villancicos existent depuis des siècles. Ces chansons populaires profanes étaient chantées lors de fêtes dans les bourgades rurales, les villas, d’où leur nom. Certains remontent au XVème siècle, d’autres même au XIème, reconnaissant certaines similitudes aux chants mozarabes. Au début, ces chants sont des compositions aux thématiques laïques mais la véritable genèse des villancicos commence lorsque les thématiques deviennent religieuses et que la tradition devient de les chanter aux périodes de Noël. Les villancicos gitans se différencient des chants de Noël classiques dans la mesure où leurs compositions prennent des airs de flamenco. Les villancicos se chantent sous des airs de Bulerías, de tango et sous des airs d’autres palos typiques du flamenco. Dans le monde du flamenco les réunions de Noël pendant lesquelles se chantent les villancicos sont appelées zambombas ( Le zambomba est un instrument à percussion sorte de tambour à friction )Toutes les paroles font partie du répertoire andalou de Noël. 

 

14

Noël n'est pas un jour ni une saison,
c'est un état d'esprit.
Calvin Coolidge

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags : , ,


13 décembre 2021

Avent 3

frise

Il ne vous aura pas échappé que mine de rien … il ne reste que 11 jours ! Je m’active en cuisine, en déco, je bricole, réfléchis aux menus, et puis bien sûr … je fais du ménage, du repassage, je prépare à manger … enfin comme vous quoi ! Winking smile Déjà on sait qui sera là … et pas là ! Les réveillons c’est vite fait, nous trois et maman ! Le 25 on ajoute Jessica et Antoine, mon frère, son fils et sa femme, et le 1er on ajoute Seb ( et peut-être Lucille ! Winking smile ), ma tante, mon cousin, ma cousine et nos amis Nicole et Henry. Bon une dizaine de personnes en moyenne à chaque repas, ça devrait le faire !

&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Ce week-end j’ai bricolé un peu ! Un cône en polystyrène, un tissu fin beige/doré, de la ficelle, une petite guirlande ficelle et tadam …  voilà le résultat !


sapin


Tiens puisqu’on est dans les sapins j’ai l’habitude d’en faire un à Guillaume dans sa chambre tous les ans, bon j’avoue que c’est un faux, mais il est heureux et c’est bien là l’essentiel !


sapin Guigui


J’ai aussi bien sûr installé la crèche, sous le sapin comme à l’habitude, et heureusement je n’ai pas de Pep’s intéressé par le bœuf ou le berger, clin d’œil à Pascale ! Le petit Jésus sera mis le 25 décembre, et les rois mages le 6 janvier, pour l'instant ... c'est l'attente !


crèche

 

Et puis je n’ai pas pu résister après l’avoir vu chez Sophie … j’ai commandé Mon Hiver Cosy chez Caro From Woodland, un livre qui ferait aimer l’hiver même aux plus réfractaires ! Winking smile 


Mon hiver Cosy


Comme l’année dernière j’ai participé à un échange entre blogueurs et non blogueurs organisé par Céline. Ce qui est sympa c’est qu’on sait qui on doit gâter, mais on ne sait pas qui va nous gâter ! Et moi c’est Claude, un talentueux aquarelliste comme Céline, qui m’a envoyé toutes ces jolies choses …


Claude


Et justement, puisque nous sommes dans les choses reçues voici ce qui est arrivé de Véronique et de Raymonde. J’ai adoré la poésie de la première, et le noir et or de la seconde …


cartes reçues

Tout au long de cette semaine j’ai bien sûr continué à ouvrir mes petites cases du calendrier de l’Avent Kusmi Tea offert par Chantal, chaque matin avant de descendre déjeuner …


calendrier

aaa


Bon je vous l’ai dit … je cuisine un peu quand même ! En plus des choses très classiques j’ai fait cette semaine côté salé une brouillade d’œufs aux champignons, et des paupiettes à la normande accompagnées de purée de butternut ( pas de recette particulière pour les paupiettes, j’ai inventé ) …


salé


Et puis des roulés feuilletés au chorizo et parmesan que j’ai congelés pour les fêtes …


roulés


Côté sucré outre les biscuits une couronne à l’orange, recette de Nicole. Enfin chez moi point de couronne, c’est un gâteau dans un moule marguerite, mais au niveau du goût ça ne doit pas changer grand-chose ! Winking smile 


sucré

mon petit jardin


Alors au jardin mine de rien … ça pousse ! Le mimosa toujours en boutons, l’hellébore blanche cette fois bien fleurie, la pivoine qui sort de terre ( y’a plus d’saisons ma pov’dame ! Winking smile ). Encore quelques Pierre de Ronsard mais pas très jolies, et j’adore la couleur des feuilles de fraisier …


ça pousse


A l’intérieur est arrivée une superbe azalée, et mon bébé schlumbergera m’a fait une seule et unique superbe fleur ( le bouton que vous voyez n’ayant pas ouvert ) …


intérieur


Petit retour sur deux des pages de mon calendrier de l’Avent. Tout d’abord au sujet de Julbock voici une petite chèvre faite en paille. Et puis au sujet des sablés caramel beurre salé c’est en effet presque la même chose que les coquins dont vous trouverez la recette dans la rubrique Pages, Bredeles et biscuits.


calendrier Avent


Et puis hier bien sûr nous avons allumé la troisième bougie, celle qui symbolise la joie de David …


3ème bougie


Et enfin le bouquet du week-end, trois roses qui nous ont été offertes le samedi 4 décembre sur le marché de notre ville. Ce jour-là en effet une délégation de l’Unesco a été reçue à Lisieux pour officialiser l’inscription, parmi les anniversaires qui seront célébrés en 2022-2023 par l’institution internationale, des 150 ans de la naissance de Thérèse de Lisieux, en 1873. J’ai pour l’occasion été filmée par la chaîne KTO … je n’ai même pas pensé à aller voir, mais nul doute que ça ne restera pas dans les annales …!!!


bouquet

Euh … si on s’arrêtait là qu’en pensez-vous …?!!! Je m’adresse bien sûr aux courageuses qui sont restées jusqu’au bout, car nul doute que j’ai dû en perdre certaines en cours de route ! Winking smile Il me reste à vous souhaiter bon courage pour tout ce qu’il vous reste à faire, et puis si vous avez tout fait, ou si vous n’avez rien à faire et bien … tant mieux !!!! Je vous dis à lundi prochain et en attendant …


Belle semaine à toutes et tous !

frise

 

Posté par CathyRose à 22:30 - Commentaires [44] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

J - 12

 

13-Sainte-Lucie (1)

 
Sainte-Lucie

Lucie vient du mot latin lux qui signifie lumière. Sa fête, le 13 décembre, annonce la Lumière qui approche. Le culte de sainte Lucie de Syracuse remonte aux premiers siècles. En Suède il y a plus de 400 ans elle a remplacé la fête païenne de la lumière et des mauvais esprits. Le 13 décembre les jeunes Suédoises, vêtues de robes blanches, une bougie à la main et une couronne lumineuse sur la tête, font des processions avec à leur tête, “Lucia” une jeune fille élue pour incarner la sainte. Elle sont souvent accompagnées de demoiselles et de garçons d'honneur eux-aussi vêtus de blanc. Les garçons portent des chapeaux terminés par des étoiles dorées. Tous chantent des chansons traditionnelles. Dans toutes les maisons on célèbre la Sainte Lucie, la tradition veut qu’on déguste des petits gâteaux en forme d’étoile. Cette fête correspond au premier jour à partir duquel le soleil se couche plus tard que la veille dans l’hémisphère nord, (même si les jours continuent de se raccourcir jusqu’au solstice d’hiver), et comme le rappelle le dicton :
“à la sainte Luce, le jour croît d’un saut de puce”.

 

13

Voici la neige et la nuit bleue,
Voici le givre en sucre fin.
Voici la maison et le feu,
Voici Noël vêtu de lin.
Pierre Gamarra

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 décembre 2021

J - 13

 

brioches


Les brioches

Avant même que Noël n'existe les Romains cuisinaient des pains au miel et aux fruits secs qu'ils dégustaient lors des fêtes. La tradition a sans doute perduré avec l'arrivée du christianisme. Ces pains sucrés étaient répandus dans de nombreux pays et régions. En voici quelques-uns chez nous en France ...

CoquillesDans le nord de la France la première mention des coquilles, brioches en forme d'enfant Jésus emmailloté dans ses langes, date du XVIème siècle. En 1579, au cours de fêtes qui eurent lieu à Lille, les édiles jetèrent du haut du beffroi des coquilles au peuple. Au début du XXème siècle, déguster des coquilles pour les fêtes de Noël demeurait un plaisir réservé aux plus riches habitants du nord de la France.
Pompe à huile : L'origine du nom serait que, dans les moulins à huile d'olive de Provence, à la fin du processus, de la farine de blé permettait de pomper l'huile résiduelle. Réalisée à partir d'huile d'olive et de fleur d'oranger, elle fait partie des treize desserts et est confectionnée à l'occasion du gros souper, le repas du réveillon de Noël.
Cugnot Quat'pattes : L
’origine du mot vient du latin cumeus qui signifie coin, en effet c’est une brioche qui possède 4 coins. Elle est en fait en forme d'os, censée représenter également l'enfant Jésus emmaillotté. C'est l'équivalent de la coquille ou du cougnou, mais dans la région de Saint-Quentin. 
CougnouLa première mention du mot cougnou daterait du XVIIème siècle, même origine que le cugnot. Son ancêtre moyenâgeux était de forme triangulaire, c’est au XVIème siècle qu’il aurait pris la forme d’un bébé emmailloté. Durant le Moyen Age le cougnou était offert au moment de Noël au seigneur, mais aussi à des personnages importants du village, comme le curé. S’il est donc d’abord une sorte de redevance puis un cadeau de reconnaissance, c’est au XIXème siècle qu’il commence à être distribué aux enfants le jour de Noël.

 

12

Noël c'est la veille, c'est l'attente.
Georges Dor

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [35] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 décembre 2021

J - 14

 

11-bûche de Noël (1)

 

La bûche

La bûche de Noël réunissait autrefois tous les habitants de la maison, famille et domestiques, autour du foyer familial. Sa bénédiction, avec les cérémonies traditionnelles dont elle se parait, n’était que la bénédiction du feu, au moment où les rigueurs de la saison le rendent plus utile que jamais. Souvent cette coutume était un impôt en nature, payé au seigneur par son vassal. Les gens trop pauvres pour se procurer des bûches se les faisaient donner. Le père de famille, accompagné de ses enfants et de ses serviteurs, allait à l’endroit du logis où, l’année précédente, ils avaient mis en réserve les restes de la bûche. Ils apportaient solennellement ces tisons, l’aïeul les déposait dans le foyer et tout le monde se mettant à genoux récitait le Pater tandis que deux forts valets de ferme ou deux garçons apportaient la bûche nouvelle. Cette bûche était toujours la plus grosse qu’on pût trouver, on l'appelait la coqueOn mettait le feu à cette coque et les petits enfants allaient prier dans un coin de la chambre, la face tournée contre le mur, afin, leur disait-on, que la souche leur fît des présents. Et tandis qu’ils priaient l’Enfant-Jésus de leur accorder la sagesse, on mettait au bout de la bûche des fruits confits, des noix et des bonbons. A onze heures tous les jeux, tous les plaisirs cessaient. Dès les premiers tintements de la cloche on se mettait en devoir d’aller à la messe de minuit, puis on revenait au logis se chauffer à la bûche et faire le réveillon dans un joyeux repas.

11

C'est Noël dans le cœur
qui met Noël dans l'air.
W. T. Ellis

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [33] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 décembre 2021

J - 15

 

10-biscuits caramel
( photo personnelle )

Sablés au caramel beurre salé

Ingrédients : 250 gr de farine - 75 gr de sucre glace ( + un peu pour saupoudrer les biscuits ) - 75 gr de poudre de noisettes - 140 gr de beurre ramolli - 1 œuf - caramel au beurre salé

Mélanger la farine avec le sucre glace et la poudre de noisettes, sabler avec le beurre du bout des doigts. Ajouter l’oeuf et amalgamer la pâte pour former une boule. L’emballer dans un film alimentaire et la laisser reposer 30 mn au frigo. Préchauffer le four à 180°. Sur un plan de travail fariné étaler la pâte sur 3 à 4 mm d’épaisseur, Détailler des biscuits ronds et les déposer au fur et à mesure sur une plaque recouverte de papier cuisson. Faire un trou ( rond, étoile, cœur ... ) au milieu de la moitié des biscuits, et enfourner pour 12 à 15 mn (les biscuits doivent être dorés). Laisser refroidir et saupoudrer ceux qui ont un trou au milieu de sucre glace. Étaler un peu de caramel beurre salé sur les biscuits "pleins", et recouvrir avec les autres.

 

10

L'enfance c'est de croire qu'avec le sapin de Noël
et trois flocons de neige toute la terre est changée.
André Laurandeau

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [33] - Permalien [#]
Tags : , ,