24 décembre 2022

J - 1

 

24-gros souper

 
Le gros souper

C’est le repas le plus important de l’année en Provence qui a lieu le 24 décembre au soir, repas maigre et fastueux à la fois. Jadis il était précédé de la cérémonie de la bûche qu'on retrouve dans d'autres régions. La table est dressée sur 3 nappes blanches posées les unes sur les autres, et un chandelier composé de 3 bougies l'éclaire. On dispose aussi 3 écuelles de blé de la Sainte-Barbe, on sort les plus belles assiettes, les plus beaux couverts, et on n'oublie pas l’assiette de plus pour le pauvre qui passerait par là. Le Gros Souper est servi avant la messe de minuit, il est composé de 7 plats maigres, et des 13 desserts. Il s'agit d'un repas maigre par la simplicité des plats, mais copieux par le nombre de plats proposés. Selon la tradition tous les plats doivent être disposés sur la table au début du repas, y compris les 13 desserts. Il est également de coutume de ne pas desservir, mais simplement de relever les coins de la nappe de dessus, afin de permettre aux âmes des morts et aux petits anges de venir se restaurer. Ce repas est chargé de symboles, et fait partie intégrante de la veillée de Noël. La symbolique des chiffres n’est pas laissée au hasard : les 3 nappes représentent la Sainte-Trinité ( le Père, le Fils et le Saint Esprit ), les 3 bougies représentent les 3 temps (le Passé, en souvenir de nos proches décédés, le Présent, en témoignage de fidélité aux amis et parents, et le Futur, dans l'espérance des enfants à naître ),les 3 écuelles de blé symbolisent la fécondité, la fertilité et la fraternité, les 7 plats représentants les 7 douleurs de Marie, et les 13 desserts représentent le Christ et les 12 apôtres.  ( sources texte NOTREPROVENCE.FR et Tableaux Provence , source photo Trans en Provence )

 

24

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : , ,


22 décembre 2022

J - 3

 

21-aguignettes

 
Les aguignettes

Appelées aussi haguignettes ou reguignettes ce sont de petits animaux (coq, poisson, cochon, tortue, lapin, éléphant …) en pâte feuilletée avec un raisin sec (ou une pépite de chocolat) en guise d’œil. Leur nom serait dérivé de la formule de bons voeux au gui l’an neuf venant du celtique O Ghel an Heu qui signifie que le blé lèveIl s’agit d’une très ancienne tradition normande du Pays de Caux (XVème siècle) qui désigne les étrennes que sollicitaient les apprentis boulangers lors du Nouvel An. En effet, avec les chutes de découpe de pâte feuilletée des galettes, ils confectionnaient de petits personnages qui étaient distribués à des enfants pour les vendre au porte en porte ou aux fermes de la campagne avoisinante le 31 décembre ou le Jour de l’an. Pour convaincre les récalcitrants, ils entonnaient une chanson légèrement menaçante :

Haguignettes, haguignettes
Coupez mei un p’tit quignon
Si vous n’voulez point l’couper
Baillez mei l’pain entier
Haguignettes, ma marraine
Les rats ont mangé mon bonnetI
l y a p’us d’six semaines
Que j’couche sans mon capet
Haguignolet 
Si vous n’voulez rein donner
À vot’porte j’allons pisser
Haguignettes, ma marraine
Donnez mei du pain, d’la crème
Si vous n’voulez pas m’en donner
Quat’ fourquettes dans vot’ gosier
Haguignolo

( source texte et photo Culture Crunch )

 

22

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : ,

21 décembre 2022

J - 4

 

2-Trêve des confiseurs

 
La trêve des confiseurs

Pendant les fêtes de fin d’année le ralentissement de l’activité politique, boursière et sportive se nomme trêve des confiseursElle fut décrétée par les parlementaires au XIXème siècle, à l'époque où la troisième République était encore menacée. En décembre 1874 les parlementaires décidèrent de mettre en sommeil leurs débats et leurs querelles afin de laisser les Français profiter des fêtes de fin d'année. Les hommes politiques étaient alors prêts à tout pour favoriser le commerce, car le pays se relevait à peine de la guerre franco-prussienne. Les confiseurs profitèrent particulièrement de cette période de fêtes mais c'est la presse satirique qui popularisa l'expression pour se moquer de l'embonpoint des responsables politiques. La trêve des confiseurs a ensuite perduré et s’étend généralement de Noël au Nouvel an.
( sources texte CNEWS et radiofrance, source photo Domaine de Saint-Paul )

 

21

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : ,

20 décembre 2022

J - 5

 

20-Home dels Nassos


Home dels Nassos

Nous quittons pour aujourd'hui la France afin de découvrir un personnage de Catalogne et de diverses parties de l'Espagne, on s'éloigne aussi un tout petit peu de Noël. On dit qu'il possède autant de nez qu'il y a de jours dans l'année. Il est supposé en perdre un chaque jour, et on dit aussi qu'on ne peut le voir que le 31 décembre de chaque année. On donne cette information aux enfants, qui partent dans les rues à sa recherche, sans penser que ce jour il ne lui reste qu'un seul nez, ce qui rend la recherche plus aléatoire. Dans de nombreuses villes de Catalogne, c'est devenu un personnage traditionnel, une grosse tête qu'on promène dans les rues : c'est un vieux monsieur coiffé d'un haut-de-forme et doté d'un nez de taille respectable. Dans les villages, on disait qu'il entrait dans l'église et qu'il avalait le contenu du bénitier. Selon un ethnologue catalan ce serait la survivance d'un très antique mythe symbolisant le cours de l'année. On le rapproche aussi du dieu romain Janus dont les deux visages, regardant l'année écoulée et l'année à venir, présentent deux nez.
( source texte Wikipédia, source photo Tarragona Turisme )

 

20

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : ,

18 décembre 2022

J - 7

 

18-les rennes

 
Les rennes du Père Noël

La légende des rennes du Père Noël serait tirée d'un très vieux poème anglais intitulé " Une visite de Saint-Nicolas " qui parle d'un vieil homme conduisant un traineau tiré par huit rennes. Il y a très longtemps le Père Noël ne distribuait des cadeaux qu’aux enfants des pays du Grand Nord. Plus jeune, il faisait ses tournées en raquettes. Puis son secteur s’étendit … à la terre entière ! Tous les animaux du Grand Nord postulèrent pour l’accompagner : le lièvre, la sterne arctique, le phoque, l’ours blanc, le loup de Sibérie, et même le pingouin. Modeste, le renne, lui, resta à brouter, et ne vint pas se présenter. Majestueux et puissant, l’air paisible, il portait de grands bois. Le Père Noël lui proposa de devenir son associé et pour le convaincre il lui offrit un pouvoir magique : celui de voler. Le renne, qui avait toujours rêvé de voir le monde, accepta son offre. C’est depuis ce temps-là que les rennes tirent dans le ciel le traîneau du Père Noël. Il y a traditionnellement 8 rennes attelés mais un 9ème animal est venu s’ajouter au troupeau : Rudolph en 1939. Rudolph est un renne qui a été trouvé par le Père Noël, il l’a immédiatement remarqué grâce à son nez rouge, qui lui permet d’avancer dans le brouillard. ( source texte Géo, source image VisioPèreNoël.com )

 

18

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , ,


16 décembre 2022

J - 9

 

16-Olentzero (1)


Olentzero

Dans la plupart des régions c'est le Père Noël qui apporte les cadeaux, mais certaines se singularisent, et voient les cadeaux apportés par des personnages différents. Au Pays Basque c'est Olentzero qui tient ce rôle. Charbonnier de profession  il a vu la naissance de Kixmi (Jésus) dans le ciel des montagnes et descend annoncer cette bonne nouvelle dans les villages. Sale, la barbe touffue et le béret vissé sur la tête, il tient toujours une faucille et transporte un sac de charbon. Ce personnage fait peur aux enfants, menacés par leurs parents d’être emportés par Olentzero s’ils ne sont pas sages. La nuit de Noël, il se glisse dans les maisons par la cheminée pour déposer des cadeaux aux enfants méritants. Le terme Olentzero est antérieur à l’époque chrétienne, il désignait la période du solstice d’hiver. Le charbon est le symbole de la vie latente, il rappelle que le soleil va revenir chauffer la terre. ( source texte J'Mmon patrimoine, source photo Que faire au Pays Basque ). Dans la commune d'Oiartzun au Pays Basque espagnol, voici ce que chantent les jeunes :

Olentzero nous a quitté
vers la montagne pour travailler
désirant faire du charbon
quand il a entendu
que Jésus était né
il est venu en courant
donner la bonne nouvelle.

16

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 décembre 2022

J - 10

 

15-pyramide de Noël

 

La pyramide de Noël

Il s’agit d’un objet décoratif traditionnel originaire d’Allemagne. Elle prend la forme d’un carrousel en bois, telle une crèche tournante à plusieurs étages, et c’est la chaleur dégagée par les bougies qui entraine le moulin supérieur, faisant ainsi tourner les plateaux de chaque étage avec ses figurines. Celles-ci illustrent soit la Nativité (anges, bergers, Sainte famille, rois mages …) soit des thèmes profanes (Père Noël, bonhomme de neige, animaux de la forêt …). Il existe deux types de pyramides de Noël : la pyramide miniature, qui est un élément de décor pour la maison, et la grande pyramide en plein air que l’on trouve sur les marchés de Noël.
L’origine des pyramides de Noël remonte au Moyen Âge. On sait qu’au XVIème siècle on fabriquait, dans les régions de Saxe et de Brandebourg, des structures pyramidales avec quatre batons entrelacés et attachés ensemble au sommet à la manière d’un tipi. Ces Lichtergestelle (littéralement des échafaudages ou châssis de lumière) étaient ensuite décorés de buis, de branchage ou de papier, de chandelles. Au XIXème siècle elles étaient la "marque de fabrique" du marché de Noël de Berlin, prenant même le nom de "Pyramide de Berlin"La forme pyramidale de ces Lichtergestelle n’est pas sans rappeler la forme du sapin de Noël, il semble d’ailleurs qu’ils en aient été les précurseurs.
( source texte et image Mon grand-est, source photo Buy-ern )

Pyramide-de-Berlin

15

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 décembre 2022

J - 11

 

14-lutins, gnomes

 
Lutins, gnomes, elfes ...

Nous sommes familiers de ces lutins aux capuchons le plus souvent rouges, fréquemment associés au père Noël et à la fabrication de jouets. Mais qui sont-ils vraiment ? Créatures merveilleuses ou maléfiques, ils constituent une passerelle entre le monde des humains et celui de la natureDans chaque culture nationale ou régionale on trouve les traces de ces petits lutins facétieux ou cruels. 
* Ceux de la terre et des cavernes : Lepréchaun irlandais, Gnomes d’Europe centrale et orientale, Gobelins anglais ou Monacielli italiens.
* Ceux des bois et des forêts, dont le plus connu est le celte Puck (ou Robin Goodfellow). Central dans le Songe d’une nuit d’été de Shakespeare, il est celui qui génère la confusion.
* Ceux des landes et des collines, au premier rang desquels les facétieux lutins et les farfadets.
* Les moins connus, ceux de la montagne, les Servans suisses ou les Klok’tomte autrichiens.
* Ceux des prés, des champs et des jardins avec les Pans, les Kabouters des flandres ou Foletti italiens.
* Les plus familiers, ceux de la maison : Bogies anglais, Domovoi russes, Nissen ou Tomte scandinaves ou Gremlins malfaisants.
* Ceux des étangs et des rivières tels les mandragores.
* Et enfin ceux de la mer et des rivages, compagnons ou adversaires des marins.
( source texte Les plus beaux jouets du monde, photos du net )

15

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [33] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 décembre 2022

J - 13

 

13-thé de Noël

Le thé de Noël

Chaque marque de thé a le sien, voire mêmes les siens, mais connaissez-vous son origine ...? Bon elle est assez floue, et il y en a deux possibles. La première est évidemment l’Angleterre, pays où le Tea Time est une institution. Au XIXème siècle en période de Noël l’alcool coulait à flots. Au point que l’ébriété devenait un problème de santé publique. Dans les années 1830 les partisans de l’abstinence décidèrent de diffuser une boisson qui rassemblerait tout autant les gens entre eux, mais sans les rendre ivresLe soir de Noël on commença alors à boire du thé au lieu d’alcool lors de grandes réunions, et pour affronter le froid de l’hiver, il était servi parfumé aux épices ou aux agrumes.
Selon d’autres sources il serait plutôt originaire d’Allemagne où les fêtes de Noël sont très appréciées et préparées avec beaucoup de soin. Au XIXème siècle les marchands de thé décidèrent de créer un thé pour accompagner les biscuits de Noël aux saveurs épicées. Il fut alors agrémenté d’orange, de cannelle, de cardamome, de gingembre ou encore de clou de girofle pour s’accorder au mieux avec ces biscuits.
( source texte COMPAGNIE & CO, photo personnelle )

12

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 décembre 2022

J - 16

 

9-chanté Nwel


Chanté Nwel

La fête de Noël est l’un des évènements les plus importants de l’année pour les Antillais. Le Chanté Nwel est un incontournable de la culture des Antilles. Il est né de cet impératif du temps de l’esclavage aux Antilles françaises (XVIIème siècle) qui obligeait les "maîtres" à baptiser leurs esclaves et à les convertir à la religion catholique. Les chorales de Noël respectaient alors les traditions venues d’Europe et les cantiques étaient chantés en français. Au fil du temps des refrains en créole sont venus s’introduire dans les chants religieux. Les mélodies ont également été adaptées aux rythmes afro-caraïbéens, le tambour bèlè ou gwoca et le ti-bwa accompagnant désormais les choeurs. Auparavant les chanté Nwel démarraient dès le premier jour de l'Avent. Les choses ont bien évolué aujourd'hui, en effet dès le lendemain de la fête des morts le 2 novembre, Noël occupe tous les esprits et une ambiance chaleureuse et conviviale s’installeDes cantiques de Noël chantant la naissance du Christ et la venue des Rois Mages sont entonnés en chœur dans les villes et campagnes. 
( source texte Voyager Vrai et AZ Martinique, photo France-Antilles )

9

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : , ,