23 décembre 2021

J - 2

 

24-cartes
( photo du net )

Les cartes de Noël

Si en France il était de bon ton d’envoyer, dès le XVème siècle, ce que l’on appelait des « feuillets de bons voeux », ce n’est en fait qu’en 1843 que la véritable carte de voeux fut pour la première fois envoyée par un anglais, Henry Cole. Trois ans seulement après la création du premier timbre postal, cette carte était une façon de souhaiter à tous les proches du britannique un bon Noël et une belle et heureuse année à venir, grâce à un cliché montrant sa famille en train de trinquer joyeusement. Dessinée par John Calcott Horsley elle fut imprimée en lithographie et est considérée comme la première carte de Noël du monde, elle est aussi devenue en 2001 la plus chère du monde ! Cette simple carte de voeux a été le début modeste de ce qui est devenu une grosse industrie aujourd’hui, même si les sms ont un peu pris le pas sur les cartes ...
( sources Objets de Légende et Balises )

cartedevoeux
( photo du net )

23

Joyeux joyeux Noël,
aux mille bougies
quand chantent vers le ciel
les cloches de la nuit.
( Vive le vent )

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : , ,


21 décembre 2021

J - 4

 

21-Yule
( image du net )

Yule

Aujourd'hui 21 décembre c'est le solstice d'hiver. C'est notre jour de lumière le plus court et la nuit la plus longue de l'année. Autrefois les festivités de Yule se prolongeaient pendant environ 12 jours après le solstice. Le nom de Yule vient de la mythologie scandinave et désigne la moment de l'année où Heimdall, (dieu gardien du pont, représenté par un arc-en-ciel et qui sépare le monde des dieux de celui des mortels) qui siège sur son trône au pôle Nord, décide d'aller visiter ses enfants sur terre. Ainsi il se rend dans chaque foyer pour récompenser ceux qui ont bien agi durant l'année et leur fait un présent qu'il dépose dans leur chaussette. Ceux qui n'avaient pas été bons retrouvaient à l'aube leur chaussette remplie de cendre. Yule a toujours été une fête au cours de laquelle on se retrouve pour se conter des légendes, festoyer, s'offrir des présents, partager un repas et chanter ensemble. Les traditions de Yule, en dehors des couronnes de houx, des arbres décorés de gui et de lierre, sont les échanges de présents mais surtout la bûche de Yule. Tout cela ne vous rappelle-t'il pas quelque chose ...?!!! ( source Le Chaudron de la Fée Kara'Mel )

 

21

Noël n'est pas une saison,
c'est un sentiment.
Edna Ferber

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [35] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 décembre 2021

J - 6

 

19-Christmas pudding (1)
( photo du net )

 
Le Christmas pudding

Au Moyen Âge, à la fin des récoltes, les Anglais rusaient en préparant des plats qui pourraient être conservés toute la saison froide. Le Christmas pudding qui, lui, n’a été inventé qu’au XVIème siècle avant d’être officiellement sacré dessert de Noël en 1714 par le roi George Ier, s’est inspiré de deux de ces ingénieuses recettes paysannes. Tout d'abord les mince pies qui mêlaient viande, fruits secs, alcool, aromates et un conservateur, la graisse de rognons. Ce mélange sucré-salé serait un héritage des croisades. Et puis le pottage, sorte de brouet à base de blé concassé ou d’orge, auquel on mêlait de la viande, des fruits secs et des épices, et qui mijotait sur le feu plusieurs jours durant. 
Sa confection exige de mobiliser la famille entière par une longue journée d’automne. Petits et grands se réunissent en cuisine le premier dimanche de l’Avent, un jour béni nommé stir-up Sunday (le dimanche du mélange). Et chacun de remuer tour à tour la pâte en faisant un vœu, et en évitant de tourner dans le sens des aiguilles d’une montre : c’est bien d’est en ouest qu’il faut malaxer la mixture, pour rendre hommage au voyage des Rois mages, venus rejoindre Bethléem depuis l’Orient.
Sa recette collectionne les superstitions, qui font de ce gâteau un fourre-tout chrétien et païen à la fois. Il en va ainsi des ingrédients, au nombre de treize, censés évoquer le Christ et ses douze apôtres : raisins secs blonds et bruns, chapelure, farine, levure, sucre roux, cannelle, clous de girofle, alcool (rhum, cognac ou bière brune), pommes, zestes d’agrumes et œufs, sans oublier le peu ragoûtant mais néanmoins indispensable suif, la graisse de rognons de bœuf.
Dernière tradition : glisser dans la pâte une pièce de monnaie, qui apportera la prospérité à qui la trouvera, ou un anneau, qui prédira un mariage. Puis orner le gâteau d’une feuille de houx, symbole de la couronne d’épines de Jésus. Il est cuit à la vapeur durant 8h et il faut s'assurer que l'eau frémit, et en rajouter si besoin. Le jour de Noël le dessert est flambé au cognac ou à la vodka, pour évoquer la Passion du Christ.
( source GEO )

19

Ce qui compte à Noël ce n'est pas de 
décorer le sapin, c'est d'être tous réunis.
Kevin Bright

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 décembre 2021

J - 8

 

17-Christkindel
( image du net )

 
Christkindel

Son origine est à rechercher dans la réforme protestante. À la fin du XVIème siècle Luther veut remplacer Saint Nicolas dont il trouve la célébration trop païenne, par le Christkindel, personnage qui doit rappeler le don de Dieu fait aux hommes. C’est sans doute la figure la plus énigmatique de tous les personnages qui peuplent la période de Noël. Très attendu dans les maisonnées alsaciennes il y a encore à peine 50 ans, il est aujourd'hui inconnu de la plupart des enfants. À partir du XIXème siècle le Christkindel est représenté sous les traits d’une jeune fille voilée, toute de blanc vêtue, parée d’une couronne dorée faite de branches de sapin et ornée de 4 bougies et tenant en main un bâton avec une étoile. Elle venait s’approvisionner en présents (des bredele et des mandarines) à l’intention des enfants sages. À ses côtés le redoutable Hans Trapp continue à jouer le rôle du Père Fouettard. Si sa description vous rappelle quelqu'un ... rien d'étonnant ! Il se pourrait que ce soit une déformation de Sainte-Lucie, à moins que ça ne soit une fée germanique, Lichterfee (fée de lumière) ... Sur certaines gravures ça n'est pas une jeune fille mais le petit Jésus, sur d'autres c'est un ange ...

17

 Noël est un jour de sens et de traditions,
une journée spéciale passée dans le cercle
chaleureux de la famille et des amis.
Margaret Thatcher

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 décembre 2021

J - 10

 

15-sapin suspendu (3)

( photo du net )

Le sapin suspendu

Les sapins de Noël étaient autrefois ornés d’hosties et de pommes rouges ( symbolisant le pêché originel ). Mais n’était pas, comme aujourd’hui, posé au sol, il était suspendu par sa branche sommitale dans la pièce à vivre de la maison, sage précaution pour protéger ses décorations de l’appétit des rongeurs ! La plus ancienne représentation que l’on connaisse d’un tel sapin suspendu est une gravure du Strasbourgeois Benjamin Zix. Au XVIIIème siècle apparaissent sur les sapins des noix dorées, des petits pains d’épice, des springerle (petits gâteaux moulés que l’on doit faire sauter pour les sortir du moule). Au XIXème siècle les gâteaux se parent de décors en sucre, d’images imprimées. Et le sapin reprend pied sur terre : sur une gravure datée de 1840 on voit un sapin qui n’est plus suspendu, mais disposé sur un meuble, entouré d’une petite palissade. "Il devient celui des enfants car à l’Épiphanie ils ont le droit de le secouer pour manger les friandises qui y étaient accrochées".
( source L'ALSACE )
 

15-sapin suspendu (4)

15

 Les cadeaux en temps et en amour
sont sûrement les ingrédients de base
d'un Noël vraiment joyeux.
Peg Bracken

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : , ,


14 décembre 2021

J - 11

 

14-los Villancicos

 Les villancicos ( Espagne )

Les villancicos existent depuis des siècles. Ces chansons populaires profanes étaient chantées lors de fêtes dans les bourgades rurales, les villas, d’où leur nom. Certains remontent au XVème siècle, d’autres même au XIème, reconnaissant certaines similitudes aux chants mozarabes. Au début, ces chants sont des compositions aux thématiques laïques mais la véritable genèse des villancicos commence lorsque les thématiques deviennent religieuses et que la tradition devient de les chanter aux périodes de Noël. Les villancicos gitans se différencient des chants de Noël classiques dans la mesure où leurs compositions prennent des airs de flamenco. Les villancicos se chantent sous des airs de Bulerías, de tango et sous des airs d’autres palos typiques du flamenco. Dans le monde du flamenco les réunions de Noël pendant lesquelles se chantent les villancicos sont appelées zambombas ( Le zambomba est un instrument à percussion sorte de tambour à friction )Toutes les paroles font partie du répertoire andalou de Noël. 

 

14

Noël n'est pas un jour ni une saison,
c'est un état d'esprit.
Calvin Coolidge

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 décembre 2021

J - 12

 

13-Sainte-Lucie (1)

 
Sainte-Lucie

Lucie vient du mot latin lux qui signifie lumière. Sa fête, le 13 décembre, annonce la Lumière qui approche. Le culte de sainte Lucie de Syracuse remonte aux premiers siècles. En Suède il y a plus de 400 ans elle a remplacé la fête païenne de la lumière et des mauvais esprits. Le 13 décembre les jeunes Suédoises, vêtues de robes blanches, une bougie à la main et une couronne lumineuse sur la tête, font des processions avec à leur tête, “Lucia” une jeune fille élue pour incarner la sainte. Elle sont souvent accompagnées de demoiselles et de garçons d'honneur eux-aussi vêtus de blanc. Les garçons portent des chapeaux terminés par des étoiles dorées. Tous chantent des chansons traditionnelles. Dans toutes les maisons on célèbre la Sainte Lucie, la tradition veut qu’on déguste des petits gâteaux en forme d’étoile. Cette fête correspond au premier jour à partir duquel le soleil se couche plus tard que la veille dans l’hémisphère nord, (même si les jours continuent de se raccourcir jusqu’au solstice d’hiver), et comme le rappelle le dicton :
“à la sainte Luce, le jour croît d’un saut de puce”.

 

13

Voici la neige et la nuit bleue,
Voici le givre en sucre fin.
Voici la maison et le feu,
Voici Noël vêtu de lin.
Pierre Gamarra

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 décembre 2021

J - 13

 

brioches


Les brioches

Avant même que Noël n'existe les Romains cuisinaient des pains au miel et aux fruits secs qu'ils dégustaient lors des fêtes. La tradition a sans doute perduré avec l'arrivée du christianisme. Ces pains sucrés étaient répandus dans de nombreux pays et régions. En voici quelques-uns chez nous en France ...

CoquillesDans le nord de la France la première mention des coquilles, brioches en forme d'enfant Jésus emmailloté dans ses langes, date du XVIème siècle. En 1579, au cours de fêtes qui eurent lieu à Lille, les édiles jetèrent du haut du beffroi des coquilles au peuple. Au début du XXème siècle, déguster des coquilles pour les fêtes de Noël demeurait un plaisir réservé aux plus riches habitants du nord de la France.
Pompe à huile : L'origine du nom serait que, dans les moulins à huile d'olive de Provence, à la fin du processus, de la farine de blé permettait de pomper l'huile résiduelle. Réalisée à partir d'huile d'olive et de fleur d'oranger, elle fait partie des treize desserts et est confectionnée à l'occasion du gros souper, le repas du réveillon de Noël.
Cugnot Quat'pattes : L
’origine du mot vient du latin cumeus qui signifie coin, en effet c’est une brioche qui possède 4 coins. Elle est en fait en forme d'os, censée représenter également l'enfant Jésus emmaillotté. C'est l'équivalent de la coquille ou du cougnou, mais dans la région de Saint-Quentin. 
CougnouLa première mention du mot cougnou daterait du XVIIème siècle, même origine que le cugnot. Son ancêtre moyenâgeux était de forme triangulaire, c’est au XVIème siècle qu’il aurait pris la forme d’un bébé emmailloté. Durant le Moyen Age le cougnou était offert au moment de Noël au seigneur, mais aussi à des personnages importants du village, comme le curé. S’il est donc d’abord une sorte de redevance puis un cadeau de reconnaissance, c’est au XIXème siècle qu’il commence à être distribué aux enfants le jour de Noël.

 

12

Noël c'est la veille, c'est l'attente.
Georges Dor

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [35] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 décembre 2021

J - 14

 

11-bûche de Noël (1)

 

La bûche

La bûche de Noël réunissait autrefois tous les habitants de la maison, famille et domestiques, autour du foyer familial. Sa bénédiction, avec les cérémonies traditionnelles dont elle se parait, n’était que la bénédiction du feu, au moment où les rigueurs de la saison le rendent plus utile que jamais. Souvent cette coutume était un impôt en nature, payé au seigneur par son vassal. Les gens trop pauvres pour se procurer des bûches se les faisaient donner. Le père de famille, accompagné de ses enfants et de ses serviteurs, allait à l’endroit du logis où, l’année précédente, ils avaient mis en réserve les restes de la bûche. Ils apportaient solennellement ces tisons, l’aïeul les déposait dans le foyer et tout le monde se mettant à genoux récitait le Pater tandis que deux forts valets de ferme ou deux garçons apportaient la bûche nouvelle. Cette bûche était toujours la plus grosse qu’on pût trouver, on l'appelait la coqueOn mettait le feu à cette coque et les petits enfants allaient prier dans un coin de la chambre, la face tournée contre le mur, afin, leur disait-on, que la souche leur fît des présents. Et tandis qu’ils priaient l’Enfant-Jésus de leur accorder la sagesse, on mettait au bout de la bûche des fruits confits, des noix et des bonbons. A onze heures tous les jeux, tous les plaisirs cessaient. Dès les premiers tintements de la cloche on se mettait en devoir d’aller à la messe de minuit, puis on revenait au logis se chauffer à la bûche et faire le réveillon dans un joyeux repas.

11

C'est Noël dans le cœur
qui met Noël dans l'air.
W. T. Ellis

 

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [33] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 décembre 2021

J - 16

 

9-Noche de Rabanos
( photo du net )

Noche de Rábanos

Ou Nuit des Radis, c'est une fête qui se déroule à Oaxaca au Mexique le 23 décembre et ce depuis 1897. A cette occasion sont exposées des sculptures faites sur des radis et s'inspirant de scènes de Noël telles que la Nativité, l'arrivée des Rois Mages ou de traditions de la ville telles que la Fête de la Virgen de la Soledad, le Jour des Morts, ses origines historiques, ses danses, etc ... En plus des radis les concurrents utilisent aujourd'hui des coques de maïs et des fleurs séchées. La tradition est devenue un grand concours, trois gagnants sont choisis dans chaque catégorie et récompensés par des prix en espèces. 

 

9

A Noël je n'ai pas plus envie de rose 
que je ne voudrais de neige au printemps.
J'aime chaque saison pour ce qu'elle apporte.
William Skakespeare

                                            

Posté par CathyRose à 07:00 - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : , ,