19-Christmas pudding (1)
( photo du net )

 
Le Christmas pudding

Au Moyen Âge, à la fin des récoltes, les Anglais rusaient en préparant des plats qui pourraient être conservés toute la saison froide. Le Christmas pudding qui, lui, n’a été inventé qu’au XVIème siècle avant d’être officiellement sacré dessert de Noël en 1714 par le roi George Ier, s’est inspiré de deux de ces ingénieuses recettes paysannes. Tout d'abord les mince pies qui mêlaient viande, fruits secs, alcool, aromates et un conservateur, la graisse de rognons. Ce mélange sucré-salé serait un héritage des croisades. Et puis le pottage, sorte de brouet à base de blé concassé ou d’orge, auquel on mêlait de la viande, des fruits secs et des épices, et qui mijotait sur le feu plusieurs jours durant. 
Sa confection exige de mobiliser la famille entière par une longue journée d’automne. Petits et grands se réunissent en cuisine le premier dimanche de l’Avent, un jour béni nommé stir-up Sunday (le dimanche du mélange). Et chacun de remuer tour à tour la pâte en faisant un vœu, et en évitant de tourner dans le sens des aiguilles d’une montre : c’est bien d’est en ouest qu’il faut malaxer la mixture, pour rendre hommage au voyage des Rois mages, venus rejoindre Bethléem depuis l’Orient.
Sa recette collectionne les superstitions, qui font de ce gâteau un fourre-tout chrétien et païen à la fois. Il en va ainsi des ingrédients, au nombre de treize, censés évoquer le Christ et ses douze apôtres : raisins secs blonds et bruns, chapelure, farine, levure, sucre roux, cannelle, clous de girofle, alcool (rhum, cognac ou bière brune), pommes, zestes d’agrumes et œufs, sans oublier le peu ragoûtant mais néanmoins indispensable suif, la graisse de rognons de bœuf.
Dernière tradition : glisser dans la pâte une pièce de monnaie, qui apportera la prospérité à qui la trouvera, ou un anneau, qui prédira un mariage. Puis orner le gâteau d’une feuille de houx, symbole de la couronne d’épines de Jésus. Il est cuit à la vapeur durant 8h et il faut s'assurer que l'eau frémit, et en rajouter si besoin. Le jour de Noël le dessert est flambé au cognac ou à la vodka, pour évoquer la Passion du Christ.
( source GEO )

19

Ce qui compte à Noël ce n'est pas de 
décorer le sapin, c'est d'être tous réunis.
Kevin Bright